Les déchets plastiques sont une vraie plaie pour l'environnement. Saviez vous qu'en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l'océan ? Je l'ai lu dans cet article là.

Saviez vous que dans certains de nos produits quotidiens, il y a des micro-billes ? J'ai trouvé cette article pour vous aider à comprendre.

Le 20 juillet 2016, une loi sur la biodiversité a été votée. Apparemment, elle regroupe tout un tas d'interdiction bénéfique à venir, dont l'interdiction de ces micro billes en plastique, des cotons tiges en plastiques...et enfin, une loi pour interdire les pesticides tueurs d'abeilles. (Il était temps !!!!) Je ne peux pas vous en parler plus en détail à l'heure où j'écris ce billet car il faut que je fasse d'autres recherches.

Ce qui est certain c'est que cela me réjouit de savoir que les choses finissent par avancer au niveau des lois...alors oui, c'est très long à chaque fois, trop long même.

Mais vous savez que nous tous, en tant que consom'acteurs nous avons le pouvoir d'agir sans attendre qu'une loi apparaisse pour éviter au maximum l'utilisation des déchets plastiques.

Cela vous paraît insurmontable à faire ?

Ce sont juste quelques gestes à modifier, quelques habitudes à perdre pour en prendre des nouvelles.

Cela ne se fait pas du jour au lendemain...mais je pense que l'on peut agir individuellement pour que cela devienne du "tous ensemble"...

Je vous fais part de ma liste de tout ce que j'ai changé ces dernières années dans ma manière de choisir mes produits :

- sel dans une boite en carton, j'ai une salière que je remplie au fur et à mesure.

- mayo, ketchup, sauce quelconque dans des pots en verre

- bouteille d'huile dans des bouteilles en verre

- riz, pâtes dans des emballages en carton.. un jour je passerai au vrac mais pour l'instant pour moi, c'est encore trop onéreux.

- Compotes dans des pots en verre

- Pate à tartiner dans des pots en verre,

- Plus d'achats de liquide dans des bouteilles plastiques.

- Plus de croissants, ni pain au chocolat, ni gâteau dans des emballages plastiques durs

- le beurre est emballé dans un papier, non dans un beurrier en plastique.

- Tout ce qui est contenant en plastique durs je ne prends pas...oui, même si le produit me plaît. Les industriels n'ont qu'à faire leur boulot !

- Pour les yaourts, je prends ceux dans des pots en verre...le yaourt ou la crème dessert n'est pas une obligation à la fin du repas pour mes enfants...je leur propose de la compote, un fruit, un morceau de fromage.

- Je choisis une lessive en poudre à la place des bidons en plastique.

- Je refuse d'acheter tout produit où il y a un cadeau "le plus souvent en plastique"

- Les fruits et légumes sont achetés en vrac quand je n'ai pas le temps d'aller au marché.

 

Il y a des déchets plastiques que je ne peux pas éviter comme :

 - les bouteilles en plastique de vinaigre blanc (pour l'adoucissant, le ménage...)

- les bouteilles de lait, dont je me sers pour faire les desserts, les flans au tapioca

et je veille rigoureusement à les mettre dans la bonne poubelle, la jaune.

 

Je fais du mieux que je peux, j'éduque mes enfants aussi en ce sens...en 2050, je ne sais pas si je serai toujours là, et je n'ai pas envie que mes enfants et mes petits enfants me disent "Tu savais et tu n'as rien fait ! "

Et bien, si, j'essaie de faire le moins possible de déchets plastiques possible et ça ne tient qu'à moi ! C'est une vraie petite merveille du quotidien de se sentir consom'acteurs.

photo - Copie

 Si le sujet vous intéresse, vous avez le blog les blablas de Vivi qui en parle régulièrement depuis un certain temps avec comme objectif réduire ses déchets.

Vous avez bien sûr, le célèbre blog Zéro Déchet.

Je propose à toutes les blogueuses qui passent par là de mettre un lien vers leur blog qui en font une chronique régulière.

Marie vous invite à aimer sa page facebook : https://www.facebook.com/moinsdedechetsfenouillet/

Il n'y a pas de petites actions, toutes actions si petites soient elles ont une répercution sur l'environnement...et c'est nous, en tant que consom'acteurs, qui avons ce "pouvoir" de faire changer les choses.

 

Séverine.